Jeunes

Tu es jeune et tu te questionnes sur les comportements étranges de ton ami,
de ton frère, de ta sœur ou
même d'un collègue de ta
classe.

Famille

Vous êtes conjoint, mère, père frère, sœur, oncle, tante ou ami.
Vous êtes inquiet de la santé mentale d’un proche.

Professionnel

Vous êtes un professionnel œuvrant dans les réseaux de l’éducation, de la santé ou des services sociaux.
Vous vous interrogez sur la santé mentale d’un jeune que vous côtoyez.

Qu'est-ce que le refer-O-scope ?

Il s’agit d’un outil adressé aux parents, aux proches, aux divers intervenants ou aux professionnels de l’éducation et de la santé dans le but de les aider à identifier certains signes qui pourraient annoncer une psychose.

Pourquoi ?

En dépistant des signes avant-coureurs de la maladie, vous pouvez contribuer à réduire ses effets néfastes, et favoriser une démarche proactive en matière de consultation et d’intervention. Selon les chercheurs, une approche préventive contribue à diminuer les effets dévastateurs des psychoses sur le cerveau, sur la vie psychique et sociale des personnes atteintes, en plus de mieux garantir leur qualité de vie et celle de leur famille.

Le refer-O-scope répond à de réelles préoccupations des proches et des intervenants qui, dès l’apparition des symptômes, se demandent comment les premiers signes de la maladie ont pu leur échapper.

Le questionnaire proposé guidera donc vos observations, lesquelles seront analysées pour finalement conduire à une recommandation pertinente. Des références en termes de soins et de soutien offerts dans votre région pourront orienter d’éventuelles démarches à poursuivre. Ce questionnaire couvre un maximum de données qui faciliteront, s’il y a lieu, vos échanges futurs avec des professionnels de la santé.

Quelle que soit la nature de la recommandation, n’hésitez jamais à consulter un professionnel de la santé si vous demeurez inquiet.

Comment l'utiliser ?

Le répondant qui souhaite conserver le questionnaire dûment complété pourra le télécharger ou l’imprimer, car ses réponses ne seront pas sauvegardées par le serveur.

Le refer-O-scope ne permet pas de suspendre votre démarche, c’est-à-dire d’enregistrer les réponses pour y revenir plus tard. Le questionnaire doit être rempli d’un seul trait.

N’hésitez pas à consulter les bulles d’information qui pourraient vous aider à répondre à certaines questions.

Attention! Ne tombez pas dans le piège d’établir votre propre diagnostic. En effet, seul un médecin est en mesure de diagnostiquer une psychose.

Cet outil est accessible sur le Web et disponible en format mobile pour téléphones intelligents et autres tablettes tactiles.

Le refer-O-scope contient des liens vers des sites Internet de tiers. Ces liens figurent uniquement à titre informatif ; ils n’ont en aucun cas pour but de recommander ou de promouvoir quelque site Internet ou ses contenus de la part de la SQS.

Le refer-O-scope vous appartient. Faites-en votre allié! Moins de 30 minutes pour comprendre et aider.


Acteurs

  • Me Odette Beaudoin — Représentante des parents et présidente du C.A. de la SQS
  • Ginette Comtois — Psychologue en réadaptation vocationnelle, Institut universitaire en santé mentale de Montréal
  • Francine Dubé — Directrice générale de la SQS et gestionnaire du projet
  • Jean-François Pelletier — Chercheur, Centre de recherche Fernand-Seguin
  • Dr Jean-Pierre Rodriguez — Psychiatre, Hôpital du Sacré-Cœur
  • Dr Emmanuel Stip — Psychiatre, CHUM – Hôpital Notre-Dame
  • Dre Marie Villeneuve — Psychiatre, Institut universitaire en santé mentale de Montréal

  • Nicky Aumond — Présidente, P.A.I.R. Inc., Animation de groupes de discussion et traduction de l’outil
  • Danièle Blais — Assistante de recherche
  • Amy Butcher — Révision anglaise de l’outil
  • Jean-Gabriel Daneault — Résident stagiaire, psychiatrie
  • Hélène Jolin — Vice-présidente, P.A.I.R. Inc., Animation de groupes de discussion et conception de l’outil
  • Me Sébastien Lormeau – Aviseur légal
  • Andrée Quiviger — Révision française de l’outil
  • Karina Sieres — Conseillère gestion et projets spéciaux
  • Ginette Comtois — Psychologue en réadaptation vocationnelle, Institut universitaire en santé mentale de Montréal
  • Dre Marie Villeneuve — Psychiatre, Institut universitaire en santé mentale de Montréal

  • Les Amis de la santé mentale Banlieue Ouest (Friends for Mental Health)
  • L’AQPAMM
  • La Boussole
  • L’Alternative
  • Le Programme québécois Pairs Aidants Réseau
  • L’Association québécoise des psychologues scolaires
  • La Lueur de l’espoir du Bas-St-Laurent
  • Le Centre Jeunesse de Montréal – Institut universitaire
  • Le Programme premiers épisodes de psychose de l’Hôpital Louis- H. Lafontaine.

  • Dre Amal Abdel-Baki — Psychiatre, Hôpital Notre-Dame
  • Diane Aubin — Psychologue et consultante clinique, Dans la rue
  • Dre Marie-Ève Cotton — Psychiatre, Hôpital Louis-H. Lafontaine
  • Dr Kia Faridi — Psychiatre, Institut Douglas
  • Dr Sylvain Grignon — Psychiatre, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke – Hôtel-Dieu
  • André Jauron — Ergothérapeute, Clinique Cormier Lafontaine
  • Dr Ashok Malla — Psychiatre, Institut Douglas
  • Antonio Maturo — Directeur, Portage
  • Dr Luc Nicole — Psychiatre, Hôpital Louis-H. Lafontaine